Edicions La Cúpula acaba de publicar “Reencuentro”, un còmic ric en empatia,  escepticisme i molta “mala llet” obra de Pascal Girard. Nascut a Jonquière (Saguenay/Quebec) l’any 1981 Pascal va començar dibuixant el personatge Monsier P en diversos fanzines abans de publicar “Dans un Cruchon” i “Nicolas”, amb les que va guanyar el Premi Réal-Filllion l’any 2007. L’any passat La Cúpula publicava “Valentin”, la seva obra en col·laboració amb Yves Pelletier. Però “Reencuentro” és tot Pascal, i a ell ens hem dirigit per parlar-ne.

Pascal Girard

Cher ami, tout d’abord on tient à vous féliciter pour votre excellent travail à “Conventum” et on vous remercie de nous avoir donné l’opportunité de partager avec vous ces lignes. On ne connaît pas énormément de choses sur vous, jeune talent né au Canada. À LaFinestraDigital.com on voudrait savoir un peu plus de ce qui se cache derrière l’homme et son travail.

Vous avez commencé à dessiner sur vos cahiers d’école, étiez-vous un bon élève?

Oui, assez. J’ai toujours eu de bons résultats. L’école est relativement facile pour moi.

Pourriez-vous nous raconter une anecdote autour de ces dessins scolaires?

Mm… Ça fait longtemps. Je n’ai pas vraiment d’anecdotes précises. Je dois avouer que mes dessins de cette époque (adolescence) étaient passablement stupides. Sans grand intérêt.

Qu’est-ce que vos parents pensaient de votre amour pour les dessins?

J’ai toujours été relativement réservé. Je ne crois même pas qu’ils savaient que je dessinais à l’époque. Je dessinais que pour même. Encore aujourd’hui, je montre très peu mes dessins aux autres.

D’où vient l’inspiration qui anime votre travail?

Des gens autours de moi. Des interactions sociales que j’observe à tous les jours. Je prends des notes et je construis mes histoires autours de celles-ci.

"Reencuentro" de Pascal Girard

Avez-vous un auteur de référence?

En ce moment, je lis Erving Goffman (1922-82), un sociologue né en Alberta, Canada. C’est fascinant et très amusant à lire. Je sens qu’il va devenir rapidement l’un de mes auteurs favoris. Sinon, en bande dessinée, Charles Schulz est ma référence.

Lequel de vos personnages vous est le plus cher?

Je n’ai pas vraiment de personnages. Quand je termine un livre, je ne pense plus à ses personnages.

Pour vous, le dessin est un travail ou vous le considérez plutôt comme un loisir bien payé?

J’aime dessiner. C’est un plaisir. Quelquefois c’est un «travail» (Quand je fais des contrats ou autres.) Mais en général, c’est toujours pour m’amuser. Je dessine tout le temps dans un carnet et tout ce matériel ne me rapporte pas un sou.

Dans votre dernier ouvrage “Conventum”, le personnage principal est nommé d’après vous. Qu’est-ce qui est réel et ou commence la fiction?

C’est très difficile de séparer le vrai du faux. Il y a un peu de vrai et de faux dans toutes les pages du livre. J’ai construits cette histoire à l’aide de mes notes mais, pour en faire une comédie, j’ai inventé, modifié, transformé, amplifié, etc. Aussi, je n’ai utilisé que mes défauts. Je ne suis pas aussi «spécial» que le pascal du livre.

À votre avis, Pascal le protagoniste, est-il un gagnant ou un perdant et pourquoi?

C’est un gagnant je crois. Du moins, il travaille très fort pour en être un donc c’est déjà bien. Il est tout simplement extrêmement maladroit quand vient le temps d’interagir en société.

Quels sont vos nouveaux projets?

Je suis un peu bloqué depuis la fin de Conventum. J’ai commencé quelques livres que j’ai abandonnés pour diverses raisons. Disons que je suis en pause. Je vais sûrement commencer quelque chose bientôt… Sinon, je dessine, je fais des contrats d’illustrations, etc.

Enfin, on voudrait vous demander quelle est, d’après vous, la question qu’on ne vous a jamais posée mais que vous croyez nécessaire d’inclure dans ce questionnaire?

«Avez-vous déjà utilisé votre dessin pour charmer des gens.» Réponse: Oui. Deux fois! Une fois, dans un salon du livre ou j’avais dédicacé un livre pour une jolie demoiselle. Et une autre fois où j’ai fait une bande dessinée pour une autre demoiselle. (qui est aujourd’hui ma fiancée) Haha.

Autoretrat de Pascal Girard.

[Traducció al català]

Envía una resposta

La teva adreça de mail no es publicarà

Aquest lloc utilitza Akismet per reduir el correu brossa. Aprendre com la informació del vostre comentari és processada

Ús de cookies

Aquest lloc web utilitza cookies per tal d'oferir la millor experiència d'usuari. Si continues navegant estàs donant el teu consentiment a l'acceptació de les mencionades cookies i de la nostra política política de cookies, fes click a l'enllaç per més informació.

ACEPTAR
Aviso de cookies